Le rugby et la France, un lien incontestable

Transcription

Parler du rugby, c’est parler de la France aussi, sans doute ! Mais n’imaginez pas son origine en terrain français…

L’histoire du rugby hésite entre le geste fou d’un lycéen et un lien de parenté avec la « soule » ou le « cad ». Selon quelques-uns, l’histoire commence par une anecdote en 1823. Selon la légende au cours d’une partie de football, William Webb Ellis, élève du collège de la ville de Rugby en Angleterre se serait saisi du ballon à pleines mains pour le porter derrière la ligne de but adverse, au mépris des règles. Le directeur du collège aurait ensuite favorisé la pratique de ce football dans son école. Selon quelques irlandais WWE s’était inspiré du « cad », un sport qu’il avait pratiqué en compagnie de ses cousins.

D’autres, au contraire, jurent que ce sport est un descendant direct de la « soule », un jeu ancestral très pratiqué au Moyen Âge pendant lequel chaque village défendait sa réputation.

Au milieu du XIXè  siècle, le rugby n’est qu’une forme particulière de football, dont les règles varient d’un établissement à l’autre. Il se différencie par la possibilité de porter le ballon, qui n’est pas encore ovale, et par la capacité de stopper l’adversaire par un coup de pied ou un croc en jambe.

Le rugby devient un sport national en Grande-Bretagne avant d’arriver en France où le premier club de rugby à XV est créé au Havre en 1872. Mais c’est en 1906 qu’a lieu le premier match international d’une équipe de France. A partir de ce moment-là, le souvenir français est plein de faits et de gestes historiques. Il y a plus de 40 ans que  l’équipe de France se maintient à un très haut niveau sur la scène internationale. Elle pratique un jeu offensif qui est très apprécié par les amateurs de rugby à XV, en France et à l’étranger où on l’appelle le Beau jeu. Mais depuis le 15 mars 2008, elle occupe le septième rang au classement des équipes nationales de rugby et on attend fébrilement la Coupe du monde.

Les Bleus comme on les appelle à cause de leur maillot ont un autre symbole largement reconnu, le coq. Les coqs et certains supporters ont l’habitude d’amener et de lâcher un coq vivant sur le terrain de jeu avant un match.

Et en plus, une curiosité,  si quelqu’un de vous veut voir un mélange de la culture catalanofrançaise, n’hésitez pas à voir jouer l’USAP au Stade Aimé Giral, au cœur de Perpignan. Vous serez encerclés par des centaines de drapeaux catalans. Vous ne saurez plus ou vous êtes !

 

Publicités

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :