Posts Tagged ‘chasseur d’expressions’

À la queue leu leu

Non! Rassurez-vous, nous n’allons pas chanter et danser sur cette chanson festive et gentiment moqueuse, à l’origine, du tourisme de masse. A la queue leu leu, c’est notre expression du jour! C’est d’abord amusant à dire: à la queu leu leu! ce son « eu » répété qui est parfois si difficile à prononcer et si français. On croirait entendre les Français hésiter ou réfléchir : « Heu… »

Et puis sa graphie est intéressante aussi, avec les groupes de lettres «eu» qui se suivent les uns derrière les autres.

C’est d’ailleurs logique tout ça: à la queue leu leu signifie «l’un derrière l’autre» ou encore «en file indienne». Mais d’où vient ce «leu» qui se répète? qu’est-ce que ça veut dire?

Le dictionnaire nous apprend que c’est la forme ancienne de loup. Bon, mais: «à la queue loup loup», ça ne veut pas dire grand chose non plus ! Il faut encore creuser la question.

En ancien français, on pouvait rejeter le sujet en fin de proposition, se passer de déterminant ou construire un complément de nom sans préposition. «A la queue leu leu» peut donc se lire «A la queue [du] leu [le] leu»

Les loups, du moins quand il y en a encore, se déplacent en bande et se suivent l’un l’autre, donc chaque loup est à la queue du loup qui le précède, et les voilà tous qui marchent «à la queue leu leu»!

Le chasseur d’expressions : Avoir le cul bordé de nouilles

Bienvenus à une nouvelle édition de l’émission « Le chasseur d’expressions ».

 

Aujourd’hui, on vous présente l’expression « Avoir le cul bordé de nouilles ». Cette expression signifie, en peu de mots, « Être très chanceux », c’est à dire, « Avoir beaucoup de chance ».

 

Etymologiquement, les mots « bol » et « pot » signifient en argot « anus ». Au sens figuré, ils désignent la chance. D’où l’expression « Avoir du bol », ou les variantes « Avoir du pot », et « Avoir du cul ».

 

Maintenant chassons le sens des nouilles bordées. Les nouilles, ce sont des pâtes de 5 cm de longueur environ, en forme de tire-bouchon. Mais, a quoi ça sert, d’en avoir le cul bordé?

 

Parmi les explications qui ont passé les contrôles de censure de cette émission, voici la plus convaincante:

 

Autrefois, les mères et nourrices accrochaient des médailles bénies au linge des bébés, cela était supposé leur porter chance. D’où l’expression équivalente « Avoir le cul bordé de médailles », toujours en usage. Comme ce n’était pas très respectueux de la religion chrétienne, certains ont remplacé les médailles par des nouilles; voici donc : « Avoir le cul bordé de nouilles ».

 

Le lien entre le cul et la chance, on le trouve aussi dans l’expression portugaise (« Ter o cú virado prá lua » – Avoir le cul tourné vers la lune), l’expression italienne (« Avere un culo della Madonna » – Avoir un cul de la Madonne), et l’expression espagnole (« Tener una flor en el culo » – Avoir une fleur au cul).

 

Finalement, je vous invite à utiliser l’expression chassée à notre dernière émission: « Filer à l’anglaise ».

Le chasseur d’expressions : Filer à l’anglaise

Bonjour, aujourd’hui on va parler de l’expression « filer à l’anglaise ».

Cette expression veut dire : partir sans dire au revoir. Il y a deux explications possibles à son origine.

La première, on la trouverait dans la rivalité historique entre les nations française et anglaise. Les Anglais utilisent comme expression équivalente « to take french leave ». Ainsi donc, chacun attribuerait à la nation rivale cette démonstration de mauvaise éducation.

L’autre explication viendrait de l’ancien verbe « anglaiser » qui voulait dire « voler ». Filer à l’anglaise équivaudrait donc à partir comme un voleur qui a déjà fait son coup.

En catalan, en espagnol, en portugais ou en allemand, on dit aussi « à la française » comme les Anglais : « anar-se´n a la francesa », « despedirse a la francesa », « sair à francesa » et « französischen ab schied nehmen ». L’explication qu’on donne dans ces pays, c’est que partir sans dire au revoir d’une réunion, c’était à la mode dans la haute société française du XVIIIème siècle.

Par contre, il y a d’autres langues qui, comme le français, attribuent cette attitude aux Anglais, ce sont par exemple l’italien, le russe et le polonais.

Et c’est tout pour aujourd’hui, merci pour votre attention et à la prochaine ! Salut !